Aurélie Rimbert © 2016

  • Facebook Basic Black
  • Black Instagram Icon
 

LA CORDE TRESSÉE

Un nouveau concept

pour Sessùn

Pour les boutiques soeurs de Rennes et Strasbourg, nous avons proposé un paysage de formes "paravents

et socles" en corde tressé.

 

Le temps de l’essayage est sacré : nous avons imaginé des paravents dansant, derrière lesquels on se déshabille... une joyeuse parenthèse pour papoter entre amies !


A Strasbourg, de grands colliers de perles soufflées ont été réalisés avec le concours des verriers du CIAV de Meisenthal. A Rennes, c'est le ''verre marin" - Glaz - de Lucile Viaud que nous avons mis à l'honneur.

Chef de projet:

Elisabeth Hertzfeld

 
 

UN COCON

TRESSÉ

Pour la boutique historique de Sessùn rue de Charonne, nous avons créé un espace hors du temps, "en dedans", un cocon tressé par les vanniers de Villaines où se dressent des têtes brancusi-ennes.

Au pied, se niche un grand cheval d'arçon accueillant la collection capsule.

Sur la coiffeuse, les accessoires s'installent, parant des pièces sculpturales en bois clair.

Chef de projet:

Elisabeth Hertzfeld

assistée de Céline Pizzigoni

 

UNE ANCIENNE

CARTERIE-PAPETERIE

Installée dans le quartier des Batignolles, Sessùn a choisi une boutique ancienne aux meubles de métiers. Conserver l'âme du lieu et notre patrimoine parisien

nous emballait !

Il s'agissait de converser avec celui-ci et d'imaginer, en pied de façade,

un socle monolithique, humble, couleur craie.

Inspirées des stèles de Brancusi et de Valentine Schlegel, réalisées dans un matiérage plâtre ou en cuir,

ces formes aux courbes simples et arcs tendus deviennent tour à tour portants, caisse, miroirs, assises.

Chef de projet:

Elisabeth Hertzfeld

assistée de Céline Pizzigoni

 

SESSUN

UN PROJET HOUSSÉ

Une boutique créée comme une peau qui emprunte les attributs du vêtement et de la couture: broderie, passementerie et surpiqûres...

 

Inpirés du mobilier de voyage, les meubles sont houssés, gainés autour de mâts.

 

La collection se déroule contre les murs, puis au centre, des plateaux gigognes et un meuble coiffeuse s’enroulent autour de poteaux telles des perles sur un fil.

Le tissu, le cuir, le tressage du garde-corps, la finesse des assemblages évoquent l’artisanat qui est cher à la créatrice.

Chef de projet:

Elisabeth Hertzfeld

 

MULTIPLIS

Une création dansée du Collectif Mobile

inspirée par l’artisanat du pli.

 

Elodie Bergerault, Aurélia Michelin,

Aurélie Rimbert

Multiplis est une surface plissée, quadrillée, carrée, investie par quatre danseurs.

Multiplis se transforme au fil de la pièce. Simple trame horizontale au sol, elle devient paravent vertical à redents, enveloppe, carapace, tunnel.

Elle se compose, se décompose,

se multiplie, se froisse, jusqu’à devenir vivante, organique.

À travers ce voyage entre pli et repli, montagne et vallée,

on assiste à la naissance d’une forme, d’une danse : sur la ligne du pli s’esquisse alors un horizon. 

PAS DE LA MULE

Un appartement de 150 m², situé Rive Droite au premier étage d'un immeuble du XVIIe siècle.

A la demande de ses propriétaires, l'appartement s'est libéré de tous ses décorums hormis la présence de la verrière en passerelle.

De nouvelles prestations ont vu le jour : le parquet écossais mis au point en parqueterie traditionnelle ainsi que des seuils et portes engravées, perforées, aux motifs de lignes fines, résonnant avec celles du sol.

Les vaisseliers, bibliothèques, et bars dessinés sur mesure sont habillés de miroir bronze, feutre, verre transparent et lin.

Chef de projet:

Romain Bourdais

 
 

AVRIL GAU

LA BOUTIQUE

Une boutique pensée comme un écrin pour les souliers et sacs crées par Avril Gau.

Une commande spontanée d'une résille imaginée par Aurélie pour parer les murs ,plafonds et vitrine.

Des lignes , verticales, horizontales et diagonales qui se croisent définissant les étagères, patères, banquettes ou alvéoles,

creux des plus petits accessoires. Un projet de dentelle en laiton pour les précieuses...

Chef de projet:

Elisabeth Hertzfeld

 

VILLERSEXEL

Un appartement de 180 m², en locatif, situé Rive Gauche au dernier étage.

Des prestations "haut de gamme" pour une résidence de 4 chambres et 2 salles de bains.

Un parquet chêne teinté gris, des dressing en boiserie de chêne sablé, des salles de bains en pierre bleue de hainault, une élégance mesurée, une discrétion assurée.

Chef de projet:

Romain Bourdais

 

STAND

JACOB DELAFON

Pour la marque  JACOB DELAFON, Aurélie réalise toutes les éditions des stands.

En 2018, au Maroc, un stand-cabinet de curiosité vient accueillir les collections. Nouvelle vague est installée sous une verrière. L'espace convivialité est lové dans un espace géométrique.

En 2017 pour Idéo Bain, c'est la trame qui est mise à l'honneur, venant créer en façade une bibliothèque exposant les produits dans des niches.

En 2014 la peau extérieure est réalisée à la manière

d'une résille,

au motif "averse", retardant la découverte des produits exposés.

Chefs de projet:

Camille Forestier et Romain Bourdais

 

 

BELLEVILLE

Dans cet ancien laboratoire

de boulangerie(82 m²) transformé en habitation,

Aurélie a gardé l'idée du plateau ouvert en installant

des portes coulissantes en contreplaqué de Bouleau, 

à l'image des portes japonaises ''Shoji'' et des châssis des toiles

de peintre. 

Le faux-parquet imaginé à la façon d' un motif écossais engravé, fait écho aux nappes de grand-mère.

Le carrelage 15x15 conservé

sur tous les murs dialogue avec ceux des malles imaginées

par Aurélie en 2012.

 

ROYAL VILLIERS

 UNE SUITE HÔTEL

Pour M, qui récupérait un ancien hôtel particulier à Paris, Aurélie a imaginé une “suite” à la manière des suites d’hôtel, réunissant une chambre, 

un dressing et une salle de bain.

Les portes coulissantes perforées de “gouttes d’eau” créent des second jours. 

La tête de lit, "Mille- feuille" de feutre accueille un chevet-pétale et une poche pour glisser les secrets.

La méridienne, "Osez Joséphine", est une traduction du boudoir féminin.

 

A+T

A+T, un projet pour des particuliers dans lequel Aurélie a dessiné des mobiliers sur- mesure:

le meuble bar “Mini-b”,

le vaissellier “Rocher”, le cache radiateur “A cache- cache”,

le meuble de rangement suspendu R/V dit "Hervé".

CECILE

ET SES FILLES

Depuis 8 ans, Cécile m'a chargé, en plusieurs tranches,

de l'évolution de sa maison.

Les filles grandissant, il s'agissait de s'intéresser à leurs chambres. Pour l'une nichée sous les toits, en double hauteur, nous avons imaginé un lit-cabane où l'on grimpe grâce aux espaliers.

Les tourillons deviennent

tour à tour échelle, garde-corps et pince-étagères.

Pour l'autre, il s'agit d'un empilement de boîtes montées sur une structure cadre,

dans lequel le lit est enchâssé.

 
 

ART ELYSEES

Pour l'installation artistique étendue sur 1000m² durant la FIAC 2013, Aurélie est intervenue dans l'espace d'Accueil en créant une résille souple en bois sous la forme d'un cube suspendu recevant les hôtesses. Elle a aussi dessiné des banquettes Tatami et un cabinet de curiosités.

 

Collaboration avec les Champagne Bollinger pour le dessin du bar à Champagne et le packaging du coffret de leur millésimé.

 

B1A4 - BRUNESEAU

Pour le projet en cours,

de la tour de logement, foyer, crèche et commerces à Paris 13ème, l'architecte 

Tania Concko a missionné Aurélie sur un tissage

de dentelle en façades.

Elle a tricoté, à partir d'une maille grillage,

une trame orthogonale, inspirée de la façade du bâtiment. 

C'est la suite logique de l'étude des ses résilles, qui, cette fois,

ornent et protègent

les habitants tels des

''garde-corps''.

BUREAUX

AVEC L'AGENCE REVALUE

Chef de projet en architecture intérieure et design des sièges sociaux Microsoft (17 000m²) et Facebook (600m²)

à Milan-Italie.

Pour Microsoft, étude d'une Peau-Enveloppe habillant les parois des open space, auditorium et lobby d'entrée.

Celle-ci d'une texture alvéolaire doublée de film iridescent créait un trouble

et des niveaux d'intimité différents.

A l'inverse de cette peau technique, création d'Alcôves-tissus permettant de s'isoler, travailler, téléphoner,

se détendre...

 
 

MUSEE

JOSEPH DENAIS

982 m2 - Réhabilitation

et extension des salles d’expositions temporaires, réaménagement du parcours de visite des salles d’expositions permanentes, création de mobiliers de présentation des collections et restauration des armoires, vitrines panoramiques... Collaboration avec S.Thomas muséographe, B.Pantz 

architecte, P.Michel éclairagiste, M.Solvit graphiste.

 

BOUTIQUES

rue Bonaparte

Tout d'abord collaboratrice

de Kristian Gavoille avec

la boutique Mona Souliers 

puis de Jean-François Bourdet pour la 1ère boutique Aesop

et la librairie Assouline.

Des expériences riches où l'on met en scène des produits

pour que le geste d'achat

soit naturel et ritualisé.

Dans le cas de Aesop, dessiner un meuble bassin pour se laver les mains avant

de s'offrir une crème de soin.

Pour les livres des éditions Assouline, les sublimer

dans des coffrets ou malles, s'installer dans un canapé

pour lire et rêver...